SIGN UP & GET 15% off our Stereotype free gifts until Dec 15

Quelques Réflexions de Papa sur Les Stéréotypes Filles-Garçons

Beaucoup de questions, on se pose beaucoup de questions quand on devient parent. Après le deuxième enfant un peu moins de questions viennent.

Mon premier enfant est arrivé, la joie pure. Vraiment. Après les questions immédiates sur les couches, l'habillage, le dodo ... La question sans réponse: comment être un bon parent ? Comment donner une éducation qui soit au service de l'enfant pour qu'il puisse se révéler sans contraintes inutiles ? Comment transmettre les valeurs que l'on pense importantes ?

Je ne m'étais jamais posé ces questions et je n'ai toujours pas de réponse définitive mais je me suis mis à lire et à chercher des idées.

Très rapidement il est apparu que le plus gros défaut de mon enfant pour qu'il puisse avoir un avenir le plus vaste possible est qu'il est une fille.

Les statistiques nous le rappellent tous les jours, être une fille vous expose à gagner moins, à se faire tuer plus par son conjoint, à être pauvre, à ne pas poursuivre une carrière, à ne pas diriger une grande entreprise, à ne pas exposer vos œuvres artistiques, et à ne pas avoir de reconnaissance pour vos avancées scientifiques ou académiques.

Je n'en avais jamais réellement pris conscience mais être une fille ce n'est pas juste une différence c'est un désavantage. Et ma fille je ne veux pas qu'elle soit désavantagée. C'est égoïste. C'est tardif. C'est idiot mais le déclenchement de cette prise de conscience c'est ma fille Camille. Sans savoir parler elle m'a déjà enseigné cette petite leçon.

Aujourd'hui elle est intéressée, fatigante, joyeuse, turbulente, éveillée. Ma seule règle est que si tu ne risques pas de te tuer tu peux le faire ma fille. Tu n'as pas à te conformer et tu peux choisir de devenir ce que tu veux. La seule contrainte est que tu essayes de faire avant de demander. Il n'y a pas de limites à ce que tu peux devenir et ne laisse personne te dire que tu ne peux pas le faire parce que tu es une fille.

Le principal problème que j'ai avec les stéréotypes de ce que doit être une fille est la limitation des possibilités et la pauvreté des rêves d'avenir que l'on propose. Le summum étant de devenir une potiche décorative qui comme un chien de faïence sourit et agite sa patte de princesse. J'aimerais que mon enfant ait des rêves un peu plus ambitieux ou utiles à la société.

Les questions toujours, comment transmettre à mon fils une éducation qui ne fasse pas de lui un misogyne ? Mon début de réponse est d'essayer de ne pas en être un moi-même. Et de transmettre que toutes les personnes ont droit au même respect et aux mêmes chances, quel que soit leur ethnicité, leur nationalité ou leur sexe. Parce que ça devrait être évident.

Frédéric est un mari et père d’une fille et un garçon. Il vit dans le sud de la France avec sa famille. Il est aussi ingénieur électronique et dans son temps libre, il gère son propre entreprise qui aide les startups à passer du stade prototype à la commercialisation.   

← Article Précédent Article Suivant →



Laisser un commentaire

Merci de noter que les commentaires doivent être validés avant d’être publiés.