SIGN UP & GET 15% off our Stereotype free gifts until Dec 15

L’histoire de Pourquoi Princesse

L’histoire de Pourquoi Princesse, c’est celle de ma famille. Elle n’est pas parfaite. Elle est souvent pleine de désordre, comme la vie peut l’être. Je suis Laura, la maman d’une petite fille turbulente aux opinions bien arrêtées pour ses 4 ans, et d’un petit garçon calme et câlin d’un an et demi.

Le chemin qui devait mener à la création de Pourquoi Princesse a commencé en 2014, quand mon mari et moi nous préparions à accueillir notre premier enfant dans le monde. Nous étions ivres de bonheur quand on nous a dit que c’était une fille. Et puis, en un éclair, elle était là – un beau bébé de 3,5 kg. Comme tout parent, la naissance de notre fille a tout changé dans notre vie. Avec elle est né un amour intense, inconditionnel, qui a mis à jour nos instincts les plus animaux aussi bien que le désir de donner à nos enfants la possibilité de s’épanouir. Ce désir nous a obligés à faire face à de terribles réalités sur ce monde qu’elle était sur le point de découvrir.

Ces réalités préoccupaient particulièrement mon mari. Il voulait que sa fille ait une vie heureuse, normale, libre de préjugés. Il voulait qu’elle soit forte, qu’elle sache qu’elle pouvait tout faire. Alors il est parti à la recherche de la vérité, de ce que la vie pourrait offrir à notre fille pleine de vie et de détermination ; et il a aussi cherché des informations sur les stéréotypes de genre et comment ils affectaient les enfants. Ce qu’il a découvert l’a choqué- le mot est faible- et il a commencé à observer ces stéréotypes dans notre vie de tous les jours. Que ce soit dans la façon dont les femmes sont représentées dans les publicités et à la télévision, ou le type de jouets dits « de fille », il les voyait partout et il savait que ce n’était pas ça qu’il voulait pour notre fille.

En tant que femme, j’avais fait l’expérience de préjugés contre mon genre, mais pour moi c’était devenu tellement normal que je n’y avais jamais trop réfléchi. Mais quand on se rend compte, en tant que mère, que ces préjugés sont jugés normaux, c’est autre chose. Plus je pensais aux effets de ces stéréotypes sur ma fille, plus je me rendais compte que je voulais un monde meilleur pour elle. Mon mari et moi-même nous sommes passionnés pour cette question et on n’arrêtait pas de se demander, comme tout parent : comment pouvons-nous offrir un monde meilleur à nos enfants – un monde où ils peuvent s’épanouir et atteindre leur plein potentiel ? En tant qu’entrepreneurs, nous savions que nous voulions aborder cette question par l’entreprise, mais nous n’arrivions pas à imaginer quel type d’entreprise il nous fallait inventer.

Quelques années plus tard, notre fils est né –l’opposé de sa sœur. Il était zen et prudent. Pendant mon congé maternité après sa naissance, on m’a fait passer des tonnes de vêtements pour garçon qui ne servaient plus. Alors que je faisais du rangement dans les tiroirs, une chose m’a frappée. Tous ses pyjamas avaient des motifs de dinosaures, de voitures de course et de robots, bleus, marron, gris et verts, alors que ceux de ma fille étaient couverts de cœurs, de fleurs, d’étoiles, de petits lapins et de papillons, tous roses, violets et pastels. Je me suis dit : « Pourquoi les cœurs et les papillons sont-ils réservés aux filles comme symboles de la féminité ? Et pourquoi les robots et les voitures, ce n’est que pour les garçons ? » Mais je me demandais surtout quels messages nous faisons passer aux enfants au travers de leurs vêtements et de leurs jouets. J’ai commencé à parler de mes frustrations avec d’autres mères et je me suis rendu compte que beaucoup étaient d’accord avec moi : elles étaient très déçues de ce manque de choix dans les vêtements de fille et de garçon, et de cette division si nette des jeux de filles et de garçons en rayons rose et bleu.

Puis un jour, ma fille, qui adore les princesses, les robes et les poupées autant que les voitures, les outils et les avions, m’a demandé une robe avec des voitures de course. En mère fière d’encourager tous les centres d’intérêt de sa fille, j’ai dit bien sûr. Mais après quelques recherches sur Google et quelques visites en magasin, il s’est tristement avéré qu’une telle robe n’existait pas. Je suis devenue obsédée par une question toute simple : « pourquoi pas ? », et c’est ainsi qu’est née Pourquoi Princesse.

Quand j’ai fait part de mon idée à Murielle, j’ai vu que ça a fait « tilt » dans son esprit. Entrepreneure et co-fondatrice de la Fédération de Lifestyle Bébé et Enfants en France (Kids Kube), Murielle s’est sentie immédiatement concernée et investiedans ce projet. Pourquoi Princesse réunissait toutes ses passions : un sens fort, une cause à défendre, et une idée inspirante et innovante pour construire un monde meilleur pour ses enfants. Ayant grandi avec une grand-mèreprofesseure d’histoire devenue agent immobilier, une mère célibataire et un père de 5 filles, Murielle sentait que ce combat était le sien. Elle-même mère de deux filles, elle savait pour en avoir fait la triste expérience qu’il fallait aller au rayon garçon pour trouver un kit scientifique et les packs Star Wars. Elle entendait déjà ses filles lui dire que les filles ne pouvaient pas être ingénieurs ou travailler dans la technologie, et elle voulait qu’elles sachent qu’elles pouvaient être ce que bon leur semblait quand elles seraient grandes !

Forte de son expérience dans les marques de lifestyle enfants, Murielle a immédiatement transformé le concept initial d’empowerment des filles au travers des vêtements enkits de « girl power » avec des livrets d’activités, des vêtements et des goodies inspirants. Nous avons toutes deux compris que pour stimuler la confiance en soi des filles et faire tomber les barrières auxquelles elles sont confrontées il nous fallait leur donner un coup de pouce positif, leur ouvrir les possibilités. Et surtout, nous devions faire passer ce message aussi tôt que possible. Nous voulions toutes deux mettre en question ce qu’être princesse veut dire et donner aux filles des modèles de femmes fortes qui font ou qui ont fait preuve d’audace.

La route a été longue avant d’arriver à lancer la marque, mais nous sommes ravies de partager notre histoire avec vous et vos enfants. Nous espérons que vous nous rejoindrez, et que nous pourrons échanger régulièrement sur ces questions d’égalité et d’émancipation. Soyez des nôtres ! Rejoignez le mouvement !

Laura Drewett est la PDG et Co-fondatrice de Pourquoi Princesse. Elle est également la maman d’une petite fille vive et turbulente, et d’un petit garçon calme et câlin. Elle est américaine et, elle vit dans le sud de la France avec son mari et ses enfants.

Article Suivant →



Laisser un commentaire

Merci de noter que les commentaires doivent être validés avant d’être publiés.